Le Qi Gong est apparu il y a 5 000 ans. C’est une discipline qui résulte de la combinaison du Yoga indien, du confucianisme et du bouddhisme. Elle améliore la circulation sanguine, mais aussi l’équilibre et la coordination du corps entier. Dans la médecine chinoise, les exercices pratiqués dans le cadre du Qi Gong sont prescrites en tenant compte du diagnostic établi par un médecin.

Présentation du Qi Gong et principes de base

Le Qi Gong est un ensemble de techniques basé sur le travail de l’énergie ou du souffle. On distingue le Qi Gong interne qui regroupe les exercices statiques et le Qi Gong externe dynamique. Pour une efficacité maximale, il est conseillé de combiner les exercices de ces deux catégories.

La concentration constitue une phase importante durant la pratique du Qi Gong. En effet, elle permet de parvenir à un état de quiétude et au relâchement physique. Il en résulte une amélioration significative de la circulation du sang ainsi que de l’énergie.

Le Qi Gong et la circulation sanguine

Pour améliorer la circulation sanguine, le travail énergétique agit successivement sur :

  1. le corps ;
  2. le souffle ;
  3. le cœur et l’esprit.

Le Qi Gong interne vise à décontracter le corps, à équilibrer le souffle et à visualiser l’énergie. Les exercices sont réalisées debout, assise ou en position allongée. Le Qi Gong externe a pour but d’harmoniser la conscience et le souffle afin de favoriser la circulation dans les méridiens. Les séries de mouvements visent à faire disparaître les douleurs en éliminant le sang qui stagne.

Le Qi Gong, un traitement naturel efficace

En captant l’énergie vitale, le Qi Gong favorise sa circulation dans l’organisme à travers les méridiens. Il permet aussi d’améliorer la fonction de la rate, du foie et de l’estomac.

Les avantages du Qi Gong

Les effets du Qi Gong sur les appareils circulatoires et respiratoires sont multiples :

  • dilatation des artères coronaires, accélération de l’oxydation et fortification du myocarde ;
  • amélioration de la circulation sanguine et intensification des sécrétions au niveau de l’appareil digestif ;
  • augmentation de la défense immunitaire de l’organisme.

Le Qi Gong présente l’avantage de pouvoir être utilisé par les enfants et les personnes âgées moyennant certaines adaptations par rapport aux objectifs visés.

Précautions d’utilisation du Qi Gong

Le Qi Gong ne peut pas être utilisé dans les cas suivants :

  • femmes en état de grossesse ou en règle ;
  • individus souffrant d’hémorragies internes ou externes ;
  • personnes faibles ou ayant une infection aigüe.

Il est aussi contre-indiqué chez les individus souffrant d’angine de poitrine, de pneumonie ou d’infarctus. Les personnes qui ont une atteinte du système nerveux comme les accidents vasculaires cérébraux ou l’apoplexie ne peuvent pas le pratiquer.

Durant les exercices, il est conseillé de ne pas boire de l’alcool et de ne pas manger. Il faut également s’abstenir de boire ou de manger dans un délai d’une heure avant et après les exercices.

Le Qi Gong, une alternative à la médecine moderne

Les médicaments chimiques agressent l’organisme et provoquent parfois des effets secondaires. Le Qi Gong peut constituer une alternative de soins et il peut être une source de détente et de bien-être.