Partout en Chine, dans les parcs, dans les usines, sur les pas de leur portes, nous pouvons apercevoir des millions de Chinois pratiquer quotidiennement des exercices physiques qui ressemblent à une gymnastique douce.

Chez nous, de plus en plus d’occidentaux suivent leur exemple et pratique le tai Chi chuan ou le Qi Gong. Ensemble ces deux approches sont considérées comme étant l’entraînement énergétique selon les principe de la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

Le Qi Gong se différentie principalement par la place prépondérante qu’il accorde à la maîtrise de l’énergie vitale. en effet, le mot Qi, désigne le flux énergétique omniprésent qui anime toute chose, et qui est l’un des concepts fondamentaux de la MTC. gong voulant dire travail ou entraînement, le Qi Gong est une pratique qui consiste à entraîner le Qi, c’est-à)dire le mobiliser, le renforcer, l’accroître, l’épurer, l’équilibrer et le faire circuler harmonieusement dans le corps et l’esprit.

Rappelons qu’outre l’entraînement énergétique constitué par le Tai Chi et le Qi Gong, la MTC comprends 4 autres pratiques que sont : la diététique chinoise, l’acupuncture, la pharmacopée chinoise, le massage Tui Na.

Maîtriser le Qi par le corps

La pratique régulière du Qi Gong est destinée à assouplir et à renforcer la structure musculo-squelettique du corps et d’optimiser les fonctions de l’organisme,  dans le but d’entretenir la santé et de promouvoir la longévité. dans le cas de maladies, elle peut participer à la guérison. En favorisant la concentration, le Qi Gong serait aussi bénéfique dans de multiples domaines : professionnel, sportif, artistique ou éducatif. Il existe également des exercices destinés à préserver et renforcer l’énergie sexuelle

Par le contrôle du corps, de la respiration et de la pensée, les pratiquants de Qi Gong tentent d’apprivoiser la perception de leur propre énergie vitale. Ils vont alors la concentrer et la diriger vers les trajets d’énergie qui parcourent le corps et qui sont appelés les méridiens d’acupuncture. Ils pourraient même en venir à absorber l’énergie de la terre et du ciel ou de la nature.

Pour ce faire, la pratique du Qi Gong se compose de :

  • mouvements lents très diversifiés parfois enchaînés en série.
  • des postures immobiles tenues pendant un certain temps.
  • des ondulations du corps et des étirements doux.
  • de nombreux exercices de respiration ou la production de différents sons.
  • des marches attentionnées?
  • une grande attention mentale.
  • la visualisation et la méditation.
A contrario du Tai Chi, les mouvements du Qi Gong sont plus courts et se pratiquent de manières souvent séquences. Parfois ces exercices se pratiquent allongés au sol.
Pratiquer le Qi Gong en tant que simple gymnastique permet d’en retirer déjà de nombreux bénéfices mais ce serait passer à côté de possibilités beaucoup plus vastes offertes par cette pratique.
Un enseignant gagnera en qualité par la connaissance experte de la MTC afin de guider ses élèves vers les exercices qui leurs seront plus adaptés.